Les cinq plus belles stations de métro d’Europe

Certes, votre but premier lors d’une escapade touristique n’est pas la visite des stations de métro. Mais sachez que l’art ne se trouve pas seulement à la surface, vous serez étonnés de découvrir des œuvres si spectaculaires, fruits de l’ingéniosité humaine dans des lieux si sombres et anonymes. Aujourd’hui devenus des lieux familiers, les stations de métro sont souvent personnalisées par des architectes et des artistes visionnaires. Voici notre top 5 des stations de métro les plus remarquables

  1. Toledo, Naples, Italie

Toledo, Naples, Italie - Les cinq plus belles stations de métro d’Europe Élue plus belle station d’Europe, ce n’est pas un hasard qu’elle apparaisse en premier dans cette liste. On parle de musée contemporain, une offre 2 en 1 dans la cité napolitaine pour la modeste somme d’1€30, le coût d’un trajet en métro. Un projet d’un milliard et demi d’euros qui vous fera voyager dans les entrailles de la Terre, entouré de carrés de mosaïques bleus, comme au fond d’une piscine, qu’un puit de lumière relie au monde extérieur. Les Stations de l’Art présentent près de 200 œuvres, c’est un incroyable complexe qui fait partie du réseau des stations de métro de l’art napolitain.

  1. Komsomolskaya (Koltsevaya Line), Moscou

Komsomolskaya (Koltsevaya Line), Moscou - - Les cinq plus belles stations de métro d’EuropeEn deuxième position, les plafonds aux grands lustres ressemblant à une grande salle de bal ornés de mosaïques historiques et accompagnés de décorations de style baroque de la station Komsomolskaïa en Russie. L’architecte Alexeï Chtchoussey a conçu cette station comme l’illustration d’un discours de Joseph Staline prononcé en 1941 , dans lequel il évoquait les souvenirs d’Alexandre Nevski, de Dmitry Donskoï et d’autres figures militaires russes. La station a été ouverte en 1952 pour réduire la congestion de la circulation dans l’un des centres de transport de Moscou. Un véritable musée historique !

  1. Westfriedhof, Monaco, Munich

Westfriedhof, Monaco, Munich - - Les cinq plus belles stations de métro d’EuropeTroisième place sur le podium, la station Westfriedhof à Munich inaugurée en 1998. En 2001 la plate-forme Westfriedhof fut esthétiquement rénovée par onze imposants luminaires en forme de dômes qui égayent l’environnement avec des touches de couleur bleu, jaune et rouge et un design lumineux étonnant. D’ailleurs autant ses murs que ses plafonniers valent le détour. Westfriedhof est l’une des stations de la ligne U1 de l’U-Bahn.

  1. Kungsträdgarden, Stockholm

Kungsträdgarden, Stockholm - - Les cinq plus belles stations de métro d’EuropeCertes, le métro de Stockholm n’est pas bien grand, mais il abrite sous ses trois lignes (verte, route et bleue) une véritable œuvre artistique. Les stations souterraines de la capitale suédoise offre une architecture très éclectique. Transformée par l’artiste Ulrik Samuleson en jardin baroque, statues de marbres, damier et chute d’eau dans la roche, la station de metro représente en réalité la reconstitution d’un chantier de fouilles archéologiques et décrit l’histoire du parc.

  1. Olaias, Lisbonne, Portugal

Olaias, Lisbonne, Portugal - Les cinq plus belles stations de métro d’EuropeLes artistes ont également été invités à diffuser les couleurs dans les sous-sol de la capital portugaise. Le réseau de métro est aujourd’hui, au travers de ses revêtements de faïence, une large galerie d’art contemporaine. Après avoir accueilli une exposition mondiale en 1998 pour célébrer 500 ans d’inventions portugaises, Lisbonne a convoqué ses meilleurs artistes pour aider les 11 millions de visiteurs à naviguer autour de la ville.

Kuala Lumpur en 2-3 jours

Voici un “City Guide” concocté par nos soins qui vous aidera à plannifier votre voyage dans la capitale malaise.

Que voir ? Que faire ? Quand ? Comment ? Et tout cela avec un « low budget » ?
Tant de questions vous assaillent? Vous êtes sur la bonne page.

Si, comme nous, vous voyagez en Asie du Sud-Est pour satisfaire votre curiosité, il est plus que probable que vous passiez par Kuala Lumpur, ou du moins par l’un de ses deux aéroports car c’est, avec Bangkok, une plate-forme logistique incontournable.

Pas besoin d’y passer plus de 3 jours, la Malaisie recèle d’autres sites à visiter. Partez à la découverte des plantations de thé de Cameron Highlands, de la jungle à Taman Negara ou des belles plages paradisiaques.

Les Tours Pétronas (KLLC)

DSC_0205

L’une des plus grandes fiertés des malais c’est bien entendu les Petronas Twin Towers (KLCC). 88 étages pour une hauteur totale de 452 mètres, 78 ascenseurs, 32 000 fenêtres : futuristes et impressionnantes.

L’équivalent de la tour Eiffel de Kuala, un monument à voir mais pour le prix (RM80) et la foule qu’il y a, cela reste dispensable.

DSC_0195

Moins cher que de monter en haut des Petronas, le SkyBar de KL. Comptez tout de même RM31 pour une simple Tiger (bière locale), le bar se trouve au 33e étage de l’hôtel Traders (juste en face des célèbres tours) avec une vue époustouflante sur les Twin Towers. Au milieu du niveau se trouve une piscine, pour le plus grand bonheur des clients diurnes qui peuvent en profiter pleinement.

Après vous pouvez également faire comme nous : monter au culot, prendre quelques photos, profiter de l’ambiance et redescendre sans payer le moindre verre. Après tout, c’est ça que de voyager avec un « low budget ».

 Informations (KLLC):
- Prix: 80 RM/adulte – 30 RM/enfant
- Horaire: Du mardi au dimanche
- Venir très tôt le matin pour éviter la foule 
  (nombre de visiteur limité par jour)
- Pour monter au SkyBridge, se rendre dans la salle des billets
  SkyBridge, à la base (prendre l’escalator depuis le
  centre commercial Suria KLCC)

La Tour Menara de Kuala Lumpur

caption

C’est un peu la Fernsehturm de Berlin ou la Perle de l’Orient de Shanghai.

Haute de ses 421m, lourde de plus de 100 000 tonnes. La Tour Menara a été construite en 1995 par l’architecte Kumpulan Senireka Sdn Bhd. C’est aujourd’hui le 2ème plus grand building en Malaisie après les Tours Petronas. Un restaurant panoramique tournant est situé au dernier étage de la tour.

Depuis la tour Menara, on ne voit les Tours Petronas que de côté, ce qui nous a déçu. Pour le reste la vue est quand même très correcte, mais le tarif demandé est-il vraiment honnête? C’est à vous de voir.

- Prix: 47 RM pour l’observation deck et 100 RM pour le dernier
  étage avec accès au restaurant
- Horaires: Tous les jours de 9h à 22h
- Comment s’y rendre? À deux pas de la jonction Jalan Jalan 
Punchak/P.Ramlee. On peut s’y rendre en taxi, en monorail ou métro LRT

Little India et Chinatown

44% de Malais, 43% de Chinois et 10% d’Indiens, vous vous rendrez bien vite compte que Kuala Lumpur est une ville cosmopolite et multiculturelle. Un grand brassage multiple de peuples de tous horizons !

Little India se trouve à quelques minutes seulement de KL Sentral. C’est un lieu très représentatif de la capitale : contraste entre monstrueux buildings et petits quartiers grouillant de monde.

Little India Kuala Lumpur

N’hésitez pas à visiter Little India un samedi, c’est le jour du marché. Il faut se perdre d’étales en étales pour goûter et apprécier les spécialités locales. Les gens se connaissent, se saluent et repartent sac à la main pour continuer leurs emplettes. C’est un quartier très chouette que l’on vous recommande lors de votre prochain séjour.

Attention, évitez le centre touristique de Little India. On s’attend à un morceau de l’Inde… et ce n’est malheureusement pas le cas. Il faut sortir des sentiers battus pour apprécier les lieux.

Chinatown Kuala Lumpur

Chinatown, sa Petaling Street et son (trop) célèbre Central Market : véritable marché de contrefaçon en plein air.

La seule chose sympathique est de manger dans les ruelles perdues du quartier. C’était très bon, à quelques rues du vacarme des marchands, et pas cher – notre addition n’a pas dépassé les RM8 !

Battu Caves

DSC_0005

On a du mal à croire que cet endroit impressionnant se trouve à seulement 3km du géant Kuala Lumpur. L’arrivée sur place est très impressionnante, on y découvre une statue qui semble vertigineuse ainsi que de nombreuses marches menant à une grotte sombre. Vous serez (plus ou moins gentiment) accueillis par des singes affamés.

DSC_0121Un endroit incontournable où s’allient main de l’Homme et nature. Des grottes aux formes majestueuses ont été sculptées par celle-ci. Quant à l’Homme, poussé par un élan spirituel et par la force de sa foi, il s’est approprié les lieux (à sa manière bien sûr). Comme s’il voulait reproduire sa faiblesse due à sa vie éphémère à travers son art. Malheureusement le sol des grottes a été entièrement cimenté, des installations lumineuses ont été montées et de nombreux marchands vendent toutes sortes de gadgets (sans aucun lien avec le lieu). Dommage.

Attention à ne pas avoir les jambes découvertes ou vous serez obligé de louer/acheter un foulard (RM4).

//

To-Do ou Must-Do-List : Nos 50 coups de cœur à Berlin

Retour au menu ✈

Quand on reste longtemps dans la même ville, on a parfois le sentiment d’en avoir rapidement fait le tour. Heureusement, ce n’est pas le cas de toutes les villes et sûrement pas le cas de Berlin. Après avoir visité le Reichstag, la Fernsehturm ou encore la Porte de Brandebourg il était temps de s’attaquer à l’ambiance berlinoise, aux petits détails qui rendent la ville aussi cool, aussi agréable à vivre.

To-Do ou Must-Do-List : Nos 50 coups de cœur à Berlin - Allemagne

Voilà nos 50 coups de cœur, ceux qui nous ont fait adorer Berlin:

  1. Faire un barbecue dans l’ancien aéroport de Berlin-Tempelhof
  2. Prendre le S-Bahn entre Hackescher Markt et Friedrichstraße
  3. Parier sur le prix de votre bière au Berliner Republik
  4. Manger un énorme Schnitzel chez Max und Morritz
  5. Prendre un Döner chez Mustafa’s en rentrant de club
  6. Manger pour 1€ ou 2€ en participant aux VoKü
  7. Se balader dans le quartier turc de Neukölln
  8. Voir un film au Sputnik-Kino
  9. Jouer les aventuriers à travers le « Berlin abandonné »
  10. Manger une Currywurst chez Curry 36Manger une Currywurst chez Curry 36 - To-Do ou Must-Do-List : Nos 50 coups de cœur à Berlin
  11. Petit déjeuner et faire son marché au Markthalle Neun
  12. Regarder Tatort les dimanches soir au WG Bar de Wedding
  13. Faire son jogging dans Viktoriapark
  14. S’asseoir à une des tables du Kuchenkaiser sur la Oranienplatz à Kreuzberg
  15. Nagez dans un camion-citerne au Badeschiff
  16. Prendre une bière la tête à l’envers chez Madame Claude
  17. Marchander au Flohmarkt am Mauerpark
  18. Prendre un verre au Bikini Berlin et profiter de la splendide vue sur la capitale
  19. Enflammer la piste de dans du Club der Visionäre
  20. Jouer les Indiana Jones en découvrant les friches industrielles du quartier de Friedrichshain

    Jouer les Indiana Jones en découvrant les friches industrielles du quartier de Friedrichshain  To-Do ou Must-Do-List : Nos 50 coups de cœur à Berlin

  21. Jouer les touristes en s’offrant une balade en bateau sur la Spree
  22. Manger une merguez chez Michel à Kottbuser Tor
  23. Louer un vélo tandem le long du mur de Berlin
  24. Faire du shopping à Ku’damm
  25. Faire un « after » sous forme de brunch au Salon Schmück, à Kreuzberg
  26. Voire un match de football au Fanmeile
  27. Faire griller brochettes et saucisses au Mauer Park
  28. Jouer les antiquaires au Nowkolln Flowmarkt
  29. Manger des sushis au Cube à Kreuzberg
  30. Partir en Jamaïque le temps d’une soirée avec le YAAM Beach

    Partir en Jamaïque le temps d’une soirée avec le YAAM Beach - To-Do ou Must-Do-List : Nos 50 coups de cœur à Berlin

  31. Boire un cocktail au Kptn. A. Müller  
  32. Dîner, fêter et petit déjeuner au AM to PM à Hackescher Markt
  33. Récupérer les 8ct de « Pfand » d’une bouteille de bière
  34. Se baigner dans la Schlachtensee ou dans le Krumme Lanke
  35. Manger un burger de chez Bürgermeister
  36. Manger un morceau pas cher chez Gözleme à Neukölln
  37. Bruncher chez Tempo-Box à Friedrichshain
  38. Aller à l’Open-Air-Kino de Nomaden Kino ou de Lichtpark
  39. Boire une Berliner Kindl au bord de la Spree
  40. Fêter le début du week-end au Casiopea

    Fêter le début du week-end au Casiopea - Friedrichain - To-Do ou Must-Do-List : Nos 50 coups de cœur à Berlin

  41. Prendre une glace chez Eiscafé Fräulein Frost à Neukölln
  42. Manger les meilleures Flammkuchen de la capitale à Mittendrin
  43. Manger les meilleurs plats à base de pomme de terre au Kartoffelkiste, dans l’Europa Center
  44. Sortir sans montre à Stadtbad Wedding
  45. Passer une soirée au White Trash
  46. Une virée sous terre pour explorer les bunkers de la Seconde Guerre Mondiale enfouis sous la ville
  47. Vivre la nostalgie berlinoise dans un photomaton.
  48. Goûter au jarret de porc de chez Zur Rippe
  49. Faire parti des chanceux à pouvoir rentrer au Berghain  
  50. Manger un Bretzel sur Gendarmenmarkt

    N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions,
    Bon courage!

    Manger un Bretzel sur Gendarmenmarkt - To-Do ou Must-Do-List : Nos 50 coups de cœur à Berlin
    Retour au menu ✈

Friedrichshain, la scène berlinoise

Retour au menu ✈

Si vous vivez à Berlin, si vous êtes un simple voyageur perdu ou encore si vous êtes un de ces nombreux fêtards qui dorment le jour et vivent la nuit, il ne faut manquer sous aucun prétexte le quartier de Friedrichshain. La zone qui se trouve autour de Simon-Dach-Straße, le cœur vivant de la capitale.

IMG_0217

En transports en commun, vous vous rendrez dans le quartier branché en descendant à la station Warschauer Straße. Si vous tombez sur des groupes punks trainant sur les bas côtés de la route c’est que vous êtes sur le bon chemin !

Très recommandé : boire un verre, danser et petit déjeuner dans le quartier. Voilà le petit guide que nous vous avons concocté.

C’est à Cassiopeia qu’il faut se rendre ! Ancienne gare de triage ferroviaire, le Raw-Tempel a été transformée en 2005 et c’est ici qu’à partir de minuit la vie nocturne commence. Si proche des bars de Simon-Dach-Straße, mais si loin dans l’attitude, le Raw Tempel est un lieu d’ouverture, de mélange et de fête.

DSC_0952DSC_1013Le club vous propose chaque jour une programmation différente: théâtre, soirée reggae, électro ou rock… peu importe, mais toujours de qualité!
Le personnel à l’entrée est très ouvert et sympathique ; ici le mélange de culture est le bienvenu! On arrive directement dans un jardin aménagé où la bière coule à flot. Parfait pour une, longue nuit d’été ! La bonne ambiance se déplace de pistes de danse en piste de danse. Trois au total ! Le public est assez varié, chacun vient ici pour danser à sa façon… c’est parfois intriguant, mais finalement c’est ce qui est drôle.

La musique, elle aussi, varie de salle en salle et de jour en jour. Nous avons particulièrement apprécié le dancefloor du haut où le PVC a été utilisé comme piste de danse. Tout à fait originale !

IMG-20140710-WA0005En été, de nombreux événements prennent place dans le Raw-Tempel: cinéma en plein air, vide dressing ou encore petit concert de hip hop. Durant la journée ou le lendemain matin (à condition de ne pas avoir trop bu), vous pourrez escalader une ancienne tour qui se trouve sur le site et vous offrir une délicieuse bratwurst.

Pas de code vestimentaire ici : venez comme vous êtes. On ne vous reprochera pas de venir en pyjama ! L’entrée coûte 8€ et le prix des boissons est tout à fait honnête.
Nous avons passé de longues nuits ici, jusqu’à tard le matin. Le temps passe vite, très vite, trop vite. À la lueur du matin, offrez-vous un voyage à travers la street art de Berlin. La zone est truffée de graffitis, d’artistes insatisfaits et d’œuvres d’art à couper le souffle.

DSC_0999À seulement quelques mètres de là, vous trouverez l’endroit parfait pour bruncher. 8€ seulement ! Le Tempobox (Simon-Dach-Str. 15, 10245 Berlin) vous ouvre ses portes jusqu’à 15 heures pour un buffet à volonté. Il y a tout ce que votre cœur désir : gaufres au Nutella, œufs brouillés, dessert, salade de fruits, charcuteries, salades, plats épicés… de quoi vous remettre sur pied après une soirée bien mouvementée. Pour les boissons, ce sera en supplément par contre.

Nous avions de la chance, il faisait beau, le soleil répondait présent. Les clients avaient pris en otage la terrasse, heureusement une table était restée libre. Des serveurs courtois et plus réveillés que nous nous ont pris la commande. C’était juste ce qu’il nous fallait !

DSC_0932Si vous avez repris suffisamment de force, n’hésitez pas à rejoindre la East-Side-Gallery pour une petite balade le long du mur de Berlin. Pour nous ce sera pour un autre jour, la fatigue nous rattrape, nos lits nous attendent.

Retour au menu ✈

La Mannschaft de très très près – Public Viewing

Retour au menu ✈

1:0, 2:0, 3:0, 4:0, 5:0… c’était incroyable! Après 30 minutes seulement, les brésiliens avaient encaissés plusieurs buts comme si le scenario était déjà écrit – tout simplement fantastique!

Nous avions la chance hier, d’être au Public Viewing dans deux villes d’Allemagne différentes pour célébrer la victoire écrasante de la Mannschaft et sa sélection en finale!

Cologne.

DSC_0878Cette fois ci nous avons essayé pour vous le Live Music Hall à Ehrenfeld et à vrai dire, nous en étions très satisfaites! L’ambiance était à son comble, sûrement grâce aux célèbres chansons que les supporters chantaient à tue-tête: « So ein Tag, so wunderschön wie heute », « Olé, olé, Super-Deutschland » ou encore « Einer geht noch ».

Un petit groupe de brésiliens était également présent mais il a discrètement quitté les lieux après les premières minutes de jeu, le match était apparemment déjà bouclé. Il suffisait de se jeter dans les bras de votre voisin pour manquer un but, pire encore aller aux toilettes et manquer 3 buts. On se demandait à chaque fois de quel replay il s’agissait. Le compteur continuait de tourner, c’était de la folie ! La ‘deutsche Mannschaft’ se replaçait au centre, on attendait le prochain but!

IMG-20140709-WA0006Le Live Music Hall était, pour une soirée pluvieuse, le lieu idéal. Plusieurs rangés de bancs ont été placé sur la piste de danse et à l’extérieure. Les supporters pouvaient regarder leur équipe favorite sur trois écrans géants différents. Après le match nous avons directement rejoint Venloer Straße/Gürtel où les klaxons des voitures célébraient la victoire.

Comme on dit « rien n’est parfait ». Deux points nous ont déçu : le personnel du Live Music Hall n’était pas très agréable et une Kölsch de 0,2l coûtait 2,60€ – bien trop cher !
À part ces petits malentendus, c’est un lieu que nous vous conseillons pour y boire une bière devant un match de foot. Une dernière chose: entrée gratuite.

Berlin.

Dans la capitale, nous pouvons vous assurer que l’ambiance était aussi « très chaude ». Le Fanmeile, derrière la Porte de Brandebourg était remplie, les supporters étaient venus par milliers pour cette demi-finale! « Allez, allez, allez, allez, allez, eine Straße, viele Bäume, ja das ist eine Allee ! » – la chanson grondait, les voix commençaient peu à peu à lâcher. Pour les supporters tête-en-l’air on trouvait des vendeurs dans les rues avec maquillage, drapeaux et aux articles aux couleurs de l’Allemagne (bien entendu !). Dans la Fanmeile même, les participants trouvaient de quoi se ressourcer: currywurst, frites, crêpes ou bière. Tout y était !

Capture d’écran 2014-07-10 à 13.44.05.png

Dans le Fanmeile, des écrans géants sont installés au devant des scènes vigoureusement animées durant la mi-temps. Les groupes de supporters brandissent leurs drapeaux et font claquer leurs bâtons gonflables.

Ici l’entrée est aussi gratuite ; manger et boire sur place reste en revanche relativement cher.

Le point négatif à relever ici est qu’il vous faudra rester debout pendant les 90 minutes de match et qu’en cas de temps capricieux il ne vous sera pas possible de vous mettre à l’abri.

Vous êtes prévenus, une fois sortie de l’évènement vous entendrez gronder les klaxons, musique à laquelle vous ne pourrez pas échapper. Le Fanmeile est accessible en bus ou en métro. N’oubliez pas que les bouteilles et les sprays type déo etc. sont interdits. Vos sacs seront fouillés à l’entrée.

« Finaaaaleeeee ohohohoh » – dimanche soir prochain, nous y retournerons : Allemagne contre l’Argentine ! D’abord nous devrons nous remette de cette soirée euphorique parce qu’il sera difficile de mettre 7-1 aux prochains adversaires. On souhaite bien évidemment bon courage à l ‘équipe allemande et à vous un bon match. Peut-être nous y verrons nous ?

Retour au menu ✈

Top 5 des bières dans le monde

Retour au menu ✈

Après de nombreuses visites, des longues balades qui n’a jamais rêvé de se poser dans une brasserie avec une bière à la main ?

Dans de nombreux pays la bière ou encore la binouze c’est un peu une religion, Nous vous proposons donc ici un top 5 un peu particulier.

Vous voilà parti pour un tour du monde de la bière !

  1. La bière la plus forte

La bière la plus forteAvec 67,5 degrés au compteur, la “Snake Venom” devient la bière la plus forte du monde. La brasserie écossaise Brewmeister de Lewis Shand et John McKenzie décroche ainsi la médaille d’or.

Suite aux réclamations des consommateurs les brasseurs ont décidé de repousser les limites, «la bière est très forte, mais a toujours un goût de bière » précisent les écossais.

Cette bière est commercialisée sur internet et est détaillée à 85 $ la bouteille de 275 ml. Pour plus d’information, consultez leur site.

Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

Lieu : Écosse

  1. La bière la plus insolite

La bière la plus insolite Bilk Lait Le Japon est à l’honneur, il faut dire qu’il n’y a pas pareils inventeurs en matière de bière. Vous avez déjà essayé de goûter à la Bilk, bière au lait ? (30% de lait quand même !)

C’est en ayant été confronté à un sérieux problème de surproduction laitière que l’ingénieux brasseur a eu l’idée de remplacer l’eau utilisée dans le brassage de la bière par du lait. Il aura tout de même fallut trouver le point d’équilibre lors du brassage étant donné que le lait bout plus vite que l’eau… pas facile !

On aurait aussi pu nommer cette rubrique, « la bière la plus douteuse ».

Lieux : Japon

  1. La bière la plus chère

La bière la plus chère - Nail Brewing’s Antartic Nail AleIl n’est pas courant de dépenser des miles et des cents pour une bouteille de vin, et qu’en est-il pour une bière ?

Nail Brewing’s Antartic Nail Ale est la bière la plus chère, il faut compter 800$ pour 250ml !! Créée pour la protection des animaux au profit d’une association australienne les bouteilles se vendent même aux enchères.

De la glace a été prélevée sur un iceberg, fondue en Tasmanie pour produire 30 bouteilles de cette bière. Dépêchez vous, c’est une édition limitée. A vos portes monnaie !

Mais, est-elle à la hauteur de son prix ?

Lieu : Australie

  1. La bière la plus vendue dans le monde

La bière la plus vendue dans le monde - Snow BeerSuprise ! C’est la bière chinoise, la Snow Beer, qui arrive en tête des ventes avec 50,8 millions de fûts. Pourtant inconnue des occidentaux c’est la mousse la plus populaire sur la planète.

Son goût? Une “amertume douce, un goût corsé, des notes aromatiques pouvant être attribuées au houblon importé de République tchèque”.

Celle-ci, on en est sûre… elle n’est pas consommée avec modération.

Lieux : Chine

  1. La meilleure bière du monde

La meilleure bière du monde - Trappist WestvleterenEt le meilleure pour la fin…

La Westvleteren,bière trappiste légendaire, élue deux fois meilleure bière au monde ! Extraordinaire apparemment!

Eh oui, la meilleure bière du monde est belge. Brassée à l’abbaye de Sint Sixtus et vendue une fois par semaine sur rendez-vous, elle est devenue mythique.

4800 hectolitres par an, difficile de le trouver… si vous avez l’occasion rendez-vous sur place, vous la trouverez (très) difficilement ailleurs !

Lieu : Belgique

Retour au menu ✈