Berlin-Tempelhof : Farniente dans un aéroport abandonné

Retour au menu ✈

Il y a quelques années, vous pouviez y voir des avions prendre leurs envols, des voiturettes faisant des allers retours entre la piste d’atterrissage et le service bagage pour le bien des voyageurs. Des avions y décollaient et atterrissaient jusqu’à toutes les 90 secondes.
Malheureusement ou heureusement, depuis 2010, l’aéroport international de Berlin-Tempelhof a été réaménagé en un immense parc.

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - Réaménager

C’est donc aujourd’hui sur un terrain de forme ovale composé de deux pistes d’atterrissage que les berlinois ont l’habitude de venir prendre l’air le samedi après-midi sous le regard désabusé de l’ancienne tour de contrôle.

Petit clin d’œil à l’emblème allemand, le complexe de bâtiments aux abords du parc était censé représenter un aigle en vol: les hangars en demi-cercle de près de 1300m de long forment les ailes déployés du rapace.

Ça faisait quelques semaines qu’on nous parlait de cet aéroport fantôme, qu’on entendait se préparer dans les supermarchés des barbecues à Tempelhof. Il était temps pour nous de découvrir ce lieu incongru, très convivial paraît-il.

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - RéaménagerC’est vrai qu’en Allemagne il n’est pas étonnant de trouver des parcs basés sur la réappropriation des lieux. Berlin-Tempelhof est un parc créé par la volonté politique de revalorisation d’anciens sites industriels. Un excellent exemple en tant qu’architecture du paysage. Très pertinent selon nous.

Nous nous arrêtons à la station de Ubahn « Paradestraße» (U6). Nous marchons, marchons encore. Il faut savoir que 3 entrées seulement sont disponibles : Columbiadamm, Tempelhofer Damm et Oderstraße… soyez un peu patients avant d’atteindre le centre du parc!

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - RéaménagerBerlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - Réaménager

On tombe nez-à-nez avec le bâtiment de l’aéroport : impressionnant ! « Il en a de la gueule ! » Construit par Speer, c’est aujourd’hui le 3ème plus grand bâtiment du monde en surface. Un symbole du nazisme.

Dans le parc l’herbe est brulée, surement par les dizaines d’années de kérosène, le vent souffle à s’en déboiter. Nous voilà en plein cœur de la capitale allemande, dans un lieu à la fois grouillant et dénue de monde. Surprenant!

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - RéaménagerCet aéroport défunt a été très vite adopté par les berlinois. On s’amuse à faire voler des cerfs-volants et a y faire décoller des avions téléguidés. C’est avec un peu de nostalgie que les visiteurs essayent de reconstituer le glorieux passé de ce géant de l’aviation.

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - Réaménager Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - Réaménager

Cyclistes, rollers, skateboards, coureurs ou Segway : c’est aujourd’hui eux qui animent le parc. Un véritable espace de liberté que les berlinois se sont appropriés. Voilà un magnifique projet dans lequel triste passé et habitants apaisés vivent en harmonie

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - RéaménagerDes jardins potagers communautaires de l’association Allmende Kontor longent les anciennes pistes et permettent aux berlinois de faire pousser salade et betteraves là où, quelques années avant, se posaient les trains d’atterrissage. Trois zones sont réservées pour les barbecues et un Biergarten, le Luftgarten, est ouvert tout l’été dès 11h, et le week-end toute l’année.

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - RéaménagerGraz, Mannheim et Bruxelles étaient les 3 dernières destinations affichées. C’est une page de l’histoire de l’Allemagne qui s’est tournée. Un symbole du nazisme et du communisme, un emblème du début de la guerre froide et du pont aérien qui s’est éteint.

À dieu code AITA : TH.
À dieu code OACI : EDDI.
À dieu aéroport international de Berlin-Tempelhof.

Berlin-Tempelhof : aéroport abandonné - Parc Allemagne - RéaménagerRetour au menu ✈

La Mannschaft de très très près – Public Viewing

Retour au menu ✈

1:0, 2:0, 3:0, 4:0, 5:0… c’était incroyable! Après 30 minutes seulement, les brésiliens avaient encaissés plusieurs buts comme si le scenario était déjà écrit – tout simplement fantastique!

Nous avions la chance hier, d’être au Public Viewing dans deux villes d’Allemagne différentes pour célébrer la victoire écrasante de la Mannschaft et sa sélection en finale!

Cologne.

DSC_0878Cette fois ci nous avons essayé pour vous le Live Music Hall à Ehrenfeld et à vrai dire, nous en étions très satisfaites! L’ambiance était à son comble, sûrement grâce aux célèbres chansons que les supporters chantaient à tue-tête: « So ein Tag, so wunderschön wie heute », « Olé, olé, Super-Deutschland » ou encore « Einer geht noch ».

Un petit groupe de brésiliens était également présent mais il a discrètement quitté les lieux après les premières minutes de jeu, le match était apparemment déjà bouclé. Il suffisait de se jeter dans les bras de votre voisin pour manquer un but, pire encore aller aux toilettes et manquer 3 buts. On se demandait à chaque fois de quel replay il s’agissait. Le compteur continuait de tourner, c’était de la folie ! La ‘deutsche Mannschaft’ se replaçait au centre, on attendait le prochain but!

IMG-20140709-WA0006Le Live Music Hall était, pour une soirée pluvieuse, le lieu idéal. Plusieurs rangés de bancs ont été placé sur la piste de danse et à l’extérieure. Les supporters pouvaient regarder leur équipe favorite sur trois écrans géants différents. Après le match nous avons directement rejoint Venloer Straße/Gürtel où les klaxons des voitures célébraient la victoire.

Comme on dit « rien n’est parfait ». Deux points nous ont déçu : le personnel du Live Music Hall n’était pas très agréable et une Kölsch de 0,2l coûtait 2,60€ – bien trop cher !
À part ces petits malentendus, c’est un lieu que nous vous conseillons pour y boire une bière devant un match de foot. Une dernière chose: entrée gratuite.

Berlin.

Dans la capitale, nous pouvons vous assurer que l’ambiance était aussi « très chaude ». Le Fanmeile, derrière la Porte de Brandebourg était remplie, les supporters étaient venus par milliers pour cette demi-finale! « Allez, allez, allez, allez, allez, eine Straße, viele Bäume, ja das ist eine Allee ! » – la chanson grondait, les voix commençaient peu à peu à lâcher. Pour les supporters tête-en-l’air on trouvait des vendeurs dans les rues avec maquillage, drapeaux et aux articles aux couleurs de l’Allemagne (bien entendu !). Dans la Fanmeile même, les participants trouvaient de quoi se ressourcer: currywurst, frites, crêpes ou bière. Tout y était !

Capture d’écran 2014-07-10 à 13.44.05.png

Dans le Fanmeile, des écrans géants sont installés au devant des scènes vigoureusement animées durant la mi-temps. Les groupes de supporters brandissent leurs drapeaux et font claquer leurs bâtons gonflables.

Ici l’entrée est aussi gratuite ; manger et boire sur place reste en revanche relativement cher.

Le point négatif à relever ici est qu’il vous faudra rester debout pendant les 90 minutes de match et qu’en cas de temps capricieux il ne vous sera pas possible de vous mettre à l’abri.

Vous êtes prévenus, une fois sortie de l’évènement vous entendrez gronder les klaxons, musique à laquelle vous ne pourrez pas échapper. Le Fanmeile est accessible en bus ou en métro. N’oubliez pas que les bouteilles et les sprays type déo etc. sont interdits. Vos sacs seront fouillés à l’entrée.

« Finaaaaleeeee ohohohoh » – dimanche soir prochain, nous y retournerons : Allemagne contre l’Argentine ! D’abord nous devrons nous remette de cette soirée euphorique parce qu’il sera difficile de mettre 7-1 aux prochains adversaires. On souhaite bien évidemment bon courage à l ‘équipe allemande et à vous un bon match. Peut-être nous y verrons nous ?

Retour au menu ✈