Agadir… rien à redire?

Retour au menu ✈

Après notre petit séjour à Essaouira et avant le grand départ pour Marrakech, nous voilà à Agadir. En bus la route n’a pas paru longue, les paysages sont époustouflants.

Agadir... rien à redire?  - MarocVéritable station balnéaire, c’est le royaume des véliplanchistes, des kitesurfers, mais aussi des curieux, comme nous, le temps d’une nuit. Les touristes y viennent pour un bain de soleil, rarement pour visiter pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas grande chose à voir. Esthétiquement parlant, Agadir ce n’est pas beau, c’est même plutôt « moche ». En 1960 la ville a été entièrement détruite par un tremblement de terre, hélas tout a été reconstruit dans le style « utilitaire » des banlieues des années 1960.

En revanche Agadir, c’est 340 jours de soleil par an et une proximité avec l’océan Atlantique qui garantit fraîcheur en été et douceur en hiver. À cela s’ajoute une magnifique baie et de beaux hôtels tout conforts: tout est fait pour les touristes.

 La vieille Kasbah  La vieille Kasbah  - Agadir - MarocHeureusement le tremblement de terre a laissé derrière lui quelques sites à découvrir. Nous avons commencé par la vieille Kasbah qui surplombe la ville. Pas très commode de grimper là haut à moins d’être véhiculé. Sinon il faudra payer le taxi. Par chance, nous avions des amis sur place. Et tant mieux !

 La vieille Kasbah  - Agadir - MarocLe site en lui même n’a pas (non plus) grand intérêt. Ce qui est beau c’est la vue. Très beau panorama sur la baie d’Agadir. On aperçoit l’Atlas en arrière plan. Très belle lumière et superbe couchée de soleil. On sort l’appareil photo, il faut immortaliser ce moment.

 Manger des poissons frais (sans modération)

Marché aux poissons - Agadir On n’a pas aimé Agadir, c’est un fait. En revanche on a adoré ses marchés de poisson frais. Encore une fois, il faut connaître l’adresse pour ne pas tomber dans les “attrapes touristes”. En début de soirée nous choisissons nos poissons et fruits de mer. Ceux-ci sont préparés sur place (et devant vous si vous le souhaitez).

Marché aux poissons - Agadir Le temps de repasser à l’hôtel pour nous changer et nous voilà avec de belles assiettes de poissons frais – pêchés peu de temps avant. Ici c’est à la bonne franquette – les mets sont dégustés à la main, pas besoin de sortir l’artillerie de couvert, ça fera moins de vaisselle.

Le Souk Al Had, le grand souk

Soukk - Agadir -  Le Souk Al Had, le grand soukC’est le plus grand d’Afrique, une vraie caverne d’Ali Baba. Avec ses 3000 commerces nous sommes sûres de trouver ce dont nous avons besoin. On retrouve sensiblement les différents corps de métiers – des légumes aux fruits, viandes-poissons, vêtements et cuirs et tout cela dans une ambiance sympathique – les petits commerçants ne sont pas agressifs, cela change d’autre ville (notamment à Marrakech). On y voit également des femmes concassant les fèves d’arganier, intéressant si vous souhaitez ramener de l’huile d’argan – attention cependant à ne pas acheter de la mauvaise qualité.

Nous étions à la recherche de sacs de voyage en peau de dromadaire – il suffit de tomber sur un bon commerçant et de ne pas hésiter à marchander (diviser le prix par deux). Petit hic : les prix restent relativement élevés.

Nous avions passé une nuit sur place et cela a largement suffit pour parcouru à vive allure les quelques sites que nous trouvions intéressant. C’est un peu déçu que nous prenions la route vers Marrakech. On espère y retrouver le Maroc que nous aimons tant !


Retour au menu ✈

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s