Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du Sahara

Retour au menu ✈

Nous rêvions d’arpenter les dunes du Sahara à dos de dromadaires, de nous réveiller sous les tentes berbères nomades loin de Marrakech ou même de Ouarzazate. Nous rêvions de dormir sous les étoiles du Sahara. C’est maintenant chose faite.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaDépart très tôt le matin de Marrakech pour les environs de Zagora. Le soleil, lui, n’est pas encore levé. On prend doucement la route vers Ouarzazate puis, plus loin encore direction le Sahara. Le trajet est long, un peu trop long même à notre gout. Et surtout, très fatiguant.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaLe minibus roule à pleine allure, il n’a pas l’air d’avoir peur de ces routes abracadabrantesques, parfois même dangereuses. Peut-être a-t-il l’habitude ? Sur la route on s’arrêtera plusieurs fois, histoire de prendre un bon bol d’air frais, de prendre quelques photos du paysage ou mieux encore: pour visiter l’un des ksar les mieux préservés de tout le Sud marocain : le Ksar Aït Benhaddou.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaLes jambes un peu engourdies, on descend du minibus. Il fait une chaleur ! Ça se ressent, nous ne sommes pas loin du désert ! À 30 kilomètres à peine de Ouarzazate se dresse le village d’Aït-Benhaddou et ses impressionnantes strates rocheuses. Un dédale de ruelles et de passages ouverts se creuse entre les fragiles maisons de terre. Le lieu a, entre autre, servi au tournage de plusieurs films comme Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Lawrence d’Arabie, Gladiateur ou encore la série Game of Thrones.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaIl y a quelques années encore, les lieux étaient habités par des locaux. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987, les villageois se sont aujourd’hui retroussés dans un « nouveau village », juste en face de la vieille ville. Seul les touristes arpentent les ruelles, les quelques boutiques vantant les prouesses cinématographiques du Ksar sont les uniques rescapées.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaIl fait chaud, le soleil tape mais on grimpe, on grimpe. L’endroit est magique. Les maisons de terre dressées depuis de longues années sous un soleil plombant nous fascinent. Dommage que l’endroit soit si touristique ! On se balade de maison en maison. On y est resté un bon moment, à prendre des photos et à se balader sur les terrasses branlantes. On atteint le sommet, quelle vue ! On ressort l’appareil photo, et on s’acharne sur le déclencheur.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaHélas, il faut arriver avant la tombé de la nuit sur le camps – on serait bien resté. Pas de temps à perdre, après avoir mangé une tajine (encore une, oui) on reprend le minibus et nous voilà en route pour le désert.

Comme prévu, le minibus ne nous amènera pas jusqu’au camps. Il faut encore prendre les dromadaires (ou un 4×4 pour les plus fragiles). Les bêtes sont prêtes, le sac-à-dos pèse sur le dos après ces longues heures de route mais on a de la chance : le couché de soleil est superbe.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaC’est après 2 heures de balade et de secousse que nous atteignons notre camp. Fatiguées, éreintées on nous offre à manger : couscous végétarien et thé à la menthe (bien sûr !). La nuit est tombée depuis une bonne heure maintenant. Demain il faut se lever aux aurores pour voir le soleil se lever. On ne tarde pas trop, on s’endormira, bercées par la musique berbère de la tente voisine.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaLa nuit a été courte et pas très confortable dans ces vieux bivouacs. Mais quelle expérience. Quelques bêtes nous ont rejoint pendant notre sommeil, heureusement pas de grosse frayeur : on ne s’en aperçoit qu’une fois réveillées.Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaLe soleil se lève, c’est à la fois surprenant et agréable. Assises en haut d’une dune, un thé à la menthe à la main, on assiste au spectacle. On prend des photos, on profite ! Jusqu’en début d’après-midi on montera et descendra les dunes à dos de dromadaire – les mêmes bêtes que la veille. C’est une matinée amusante mais suffisante à notre goût. Le paysage est fascinant mais on se lasse vite du spectacle.

Ksar Aït Benhaddou et les douceurs du SaharaDans l’après-midi on retournera sur Marrakech, et cette fois sans véritable halte. Le trajet est long mais la route est magnifique (quelque fois effrayante !). On coupera par l’Atlas sans trop nous arrêter, malheureusement! Prochaine étape: Fès.

-371


Nos bons plans :
–       N’oubliez pas de vous couvrir la tête si vous faites de longues balades en dromadaire – les chèches touaregs sont (quasi) indispensables. Mais ne vous faites pas avoir, achetez-les avant d’arriver sur place – histoire de les payer 4, 5 fois moins cher. Sinon, une casquette, un chapeau ou autre fait très bien l’affaire.
–       Faites très attention aux tours (trop) touristiques que l’on vous propose ! Les prix sont souvent très élevés et le spectacle décevant.
–       Si vous avez du temps, faites la route en plusieurs jours. Les routes sont magnifiques et les villages typiques – le trajet est très fatigant!
–       N’oubliez pas de prendre les essentiels avec vous – papier toilette, bouteille d’eau, etc. Sur place vous n’aurez rien sauf du sable doux sous les pieds et des couvertures pour dormir.
–       Prenez de quoi vous couvrir pour la nuit, la température peut descendre très bas !

Retour au menu ✈

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s