Voyager pour moins cher, les bons plans !

Retour au menu ✈

Vous adorez voyager et profiter au maximum mais votre banquier vous a à l’œil ? Les touristes à l’étranger payent (trop) souvent le prix fort ; C’est comme ça, le tourisme sert à faire rouler l’économie.

Le marchandage, l’art de négocier, c’est une chose, mais voici quatre conseils qui laisseront le rôle de vache à lait aux autres.

1. Comprendre la valeur de la monnaie locale

baht-thailande-09Cela semble évident, mais c’est loin de l’être pour tous les voyageurs ! C’est même plutôt subtil ! Avant de comprendre et de savoir manipuler la monnaie locale il faut connaître le revenu par mois et par habitant. Si en moyenne un thaïlandais X gagne 315€ par mois et que vous payez un t-shirt 20€, c’est qu’il y a un problème. Il faut toujours garder en tête cette valeur. Cette règle s’applique également pour le pourboire, ne respectez pas la légende des 10% !!

Enfin, si vous avez l’occasion de regarder les prix de différents articles dans des magasins qui ont un prix fixe, n’hésitez pas. C’est la seule façon d’évaluer si un prix est honnête !

2. Se fixer un prix à l’avance

Se fixer un prix à l’avance permet de montrer au vendeur que vous connaissez (un peu) le pays mais surtout permet de ne pas dépasser votre budget. Dîtes-vous que vous trouverez mieux ailleurs. Des marchands de souvenirs aux auberges de jeunesse en passant par les taxis vous verrez qu’il est facile d’économiser en se fixant simplement une limite. Les taxis en sont le parfait exemple car ils n’ont pas de compteur, discutez en avant de partir avec le chauffeur. Aussi valable pour les auberges: il faut être sûr de fixer le prix et l’inclusion du petit déjeuner en avance et de façon très claire.

Enfin, l’exemple le plus courant est sûrement celui les marchands de souvenirs : dites vous avant de marchander que vous ne dépasserez pas “tant”, n’hésitez pas à diviser par deux lorsque le prix semble trop élevé !

3. Connaître la langue locale, la clé du succès !

860988_to-match-feature-singapore-chinaLes gens sont toujours plus ouverts à discuter, donc à négocier lorsque vous parlez leur langue. Forcément, un interlocuteur malintentionné aura moins tendance à vouloir vous dépouiller ou à vous rendre la mauvaise monnaie.

Ce qui est certain, c’est qu’on sera plus tenté de vous donner le prix plus ou moins locaux, toujours en se faisant une petite marge bien sûr.

Parler la langue locale, c’est comme si on attirait plus de sympathie finalement. Tout le monde aime voir que l’interlocuteur se force pour parler la langue, c’est flatteur dans un sens, alors que tellement de gens se contentent de parler en anglais… c’est loin d’être un bon plan partout!

Cela vous permet également de demander conseils aux locaux sur plusieurs sujets, par exemple un bon resto pas cher. À tout les coup on en sort gagnant.

4. Manger hors des spots touristiques

Nourriture Locale Thaïlande Souvent plus chers et pas toujours de meilleur qualité, voilà ce qu’il faut retenir. Si vous souhaitez découvrir la culture et manger local, écartez vous des attractions touristiques et privilégiez les “menus du jour” dans les restos locaux, les marchés qui offrent de bonnes portions à petits prix ou vous pouvez encore cuisiner à l’auberge où vous pourrez peut-être partager la facture avec d’autres voyageurs. Cela vous évitera une fracture salée !

Retour au menu ✈

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s